Les points importants à connaitre avant de signer un contrat de colocation

Actuellement, la colocation est devenue une pratique courante et normale partout dans le monde, et pas seulement pour les étudiants. À première vue, elle est comme une location normale, excepté que l’habitation est partagée avec une ou plusieurs autres personnes. De ce fait, le contrat diffère de celui d’une location normale, et plusieurs points doivent être vérifiés avant la signature.

La clause de solidarité entre colocataires

Dans ce genre de situation, il arrive souvent que le propriétaire fasse signer un unique contrat à tous les occupants. D’ailleurs, les noms de tous les locataires sont mentionnés sur ce dernier, ce qui donne lieu à un bail collectif.

Cela implique généralement une clause de solidarité, rendant chaque locataire responsable du paiement de l’intégralité du loyer et des charges. Autrement dit, en cas d’impayé d’un ou plusieurs occupants, le propriétaire peut demander aux autres de régler l’ensemble du loyer.

La clause de solidarité de la caution

Comme pour tout type de location, le propriétaire demande souvent une caution aux futurs habitants, en particulier lorsqu’il s’agit d’étudiant. En d’autres termes, ils demandent une personne qui se porterait garante du paiement mensuel du loyer et des charges convenus.

Par ailleurs, dans une colocation, il est possible que la caution soit également solidaire, à l’égard de tous les colocataires. Pour plus d’explications, le site https://flexiroom.eu/ offre plus d’information sur le sujet et développe davantage les points importants du contrat.

Article qui pourrait vous plaire :  Comment faire estimer sa maison ?

assurance pour un logement

Un dépôt de garantie collectif

Le dépôt de garantie est une somme d’argent que les locataires versent au bailleur en gage d’assurance contre d’éventuels dégâts. Normalement, cette caution est rendue au moment de libérer l’habitation à condition qu’aucune détérioration n’ait été faite à cette dernière.

À cet effet, dans le cas d’un départ anticipé d’un des occupants, celui-ci ne recevra pas sa part de caution. Par contre, un arrangement peut être fait avec les autres colocataires afin d’intégrer un règlement interne permettant de récupérer l’argent.

La souscription à une assurance

Il reste obligatoire d’avoir une assurance pour un logement, que ce soit dans le cadre d’une location ou d’une colocation. Le propriétaire se doit donc de prendre une assurance et de le préciser durant les visites et sur le contrat.

Cependant, il est important de s’assurer qu’elle ne couvre pas uniquement les dégâts subis par l’immeuble, mais aussi aux voisins. Au lieu de se contenter d’une assurance des risques locatifs, le mieux serait d’être couvert par une assurance multirisque habitation.

La vérification des clauses abusives

De manière générale, les contrats de location sont élaborés à partir d’un modèle standard répondant aux exigences de la loi. Pourtant, il arrive parfois que le bailleur rajoute des clauses dans son intérêt, c’est pourquoi il est important de vérifier.

Article qui pourrait vous plaire :  Les principes de rémunération des négociateurs immobiliers

En effet, il faut savoir qu’il y a plusieurs choses que celui-ci ne peut pas interdire aux colocataires du logement. Il y a par exemple le fait d’avoir un animal de compagnie ou de faire des travaux d’aménagement dans l’appartement.

You may also like...